Naturapeute.ch

Aromathérapie et Ravintsara...

Aromathérapie Ravintsara huile essentielle santé

Une huile précieuse qui permet de préserver et de rebooster son système immunitaire.

Lorsqu’on ressent un coup de fatigue ou un coup de froid, lors d’infections hivernales ou de déprime saisonnière.

On déposera simplement 2 gouttes de cette huile essentielle 🌿 Ravinstara 🌿 sur chaque avant bras le matin et si il y a déjà infection on ajoutera à la posologie 4 gouttes sur le thorax le soir.

On prendra la Cinnamomum camphora cineoliferum et pas aromatica qui son deux huiles aux propriétés bien différentes.


Pourquoi ça fonctionne :

🤔Ravintsara vient du camphrier ou arbre à camphre, de Madagascar et la partie de la plante qui est distillée est le rameau feuillé dont les propriétés thérapeutiques sont multiples

Ravintsara Cinnamomum Camphora

- antivirale et stimulante immunitaire

- antibactérienne

- anticatarrhales, expectorantes

- neurotonique (stimulante du système nerveux)


Elle est traditionnellement indiquée lors d'infection virale de tout type, lors de déficience immunitaire grave, de bronchite de rhino-pharyngite, de sinusite ou de rhume. Elle est également utilisée en cas d'insomnie de dépression et d'angoisse ou en cas de fatigue profonde nerveuse et physique.

Ravintsara et une huile essentielle exceptionnelle efficace et incontournable dans la trousse d'urgence familiale.

Herbier


Anecdote :

Le nom botanique de ravensara prend naissance dans la forme latine d’un nom malgache : ravintsara signifiant « bonne feuille ». D’où le fait que ravintsara soit souvent confondu avec ravensare une plante endémique, qui provient également de Madagascar, appelée communément havozo ou havozo maniera et qui signifie « arbre aromatique » en malgache. La première provient d’un camphrier qui peut atteindre 15m alors que la deuxième d’un arbre qui fait généralement pas plus de 30cm. Elles n’ont pas évidement la même composition chimique.







Ravensara Aromatica


La bonne nouvelle💡l’huile essentielle de ravintsara pourrait être utilisée par les femmes enceintes de plus de 5 mois et les enfants dès 6 mois. Cependant, certaines sources sont plus réservées et préconisent de ne pas l’utiliser pendant la grossesse et l’allaitement et chez l’enfant de moins de 3 ans. C’est pourquoi il est toujours primordiale de demander conseils à un spécialiste pour les cas qui demandent une certaine prudence. Aussi, elle est généralement bien tolérée par nos animaux domestiques en diffusion par brumisation.

Cette huile essentielle est douce et bénéficie d’une grande tolérance cutanée. Elle peut donc être utilisée pure sur la peau.

⚠️ Attention tout de même au respect des doses prescrites. Il est important de toujours effectuer un test avec une goutte sur l’avant-bras au préalable particulièrement si vous êtes sensible.

Sur les flacon d’huile essentielle vous allez souvent retrouver le label 100% bio et naturelle c’est important mais pas suffisant. Il faut encore vérifier 4 critères sur le flacon d’une huile essentielle :

- Le nom vernaculaire (c'est-à-dire son nom vulgarisé contrairement à son nom latin)

- La dénomination scientifique latine avec la famille, le genre, l'espèce, la sous-espèce, la variété, l’hybride

- Le procédé d’extraction (distillation à la vapeur d'eau ou expression à froid pour les agrumes)

- L’origine géographique

- le chémotype (indispensable*)

*Car cette précision apportée à l’huile essentielle permet de définir les molécules biochimiquement actives et majoritaires. L’huile est dite chemotyée par exemple, Ravintsara est elle composée majoritairement de 1,8-cinéol et linalol, cela nous indique que l’huile est décongestionnante, expectorante et immunomodulante mais aussi qu’elle est peu toxique. Par contre les asthmatiques doivent tout de même l’utiliser avec précaution à cause de son possible effet irritant pour les bronches. Elle fait partie de la famille des oxydes comme l’eucalyptus radié, le niaouli ou encore le romarin à cinéole.


Tout est dans la nature 🍀🍂 🌱🌼 et pour nous et pour notre santé ! Il faut quand même être attentif à ce que l’on utilise et comment on l’utilise. Car c’est la dose qui fait le poison.



vérifiez toujours que l'huile soit naturelle et bio car c'est un produit qui pénètre dans le sang de notre organisme


En conclusion, c’est important de faire attention aux signes précurseurs de l’épuisement ou de la maladie afin de la prévenir. Les huiles essentielles, entre autres, peuvent nous apporter une aide supplémentaire dans la prévention. Et lorsqu’on commence à se sentir plus fragile, même si idéalement cela devrait toujours être notre priorité, il est important de prendre le temps de se dorloter !


Merci pour votre lecture !



Pour un accompagnement personnalisé, contactez moi, et merci de partager l’article sur vos réseaux sociaux s’il vous a plu ! 🙂


Article écrit par Verena, Kinésiologue au Monts-de-Pully




Article rédigé le